Voyages sonores

Auteur:
Caroline
Lagae
- Publication: 29/08/2019 - Mise à jour: 28/06/2021 - Vues:
Le projet consiste à proposer aux élèves de créer la bande son d’un même court-métrage. Celui-ci a été choisi sur base de sa neutralité visuelle et de sa portée poétique. Ces caractéristiques ont permis une appropriation libre d’un sujet.  Les enfants ont dû construire leur bande son sur base de différents éléments : un message (chanson/voix off,…), de la musique, différents sons seuls (ambiances, bruitages).  En fin de projet, les différentes versions ont été projetées. Cette séance a été accompagnée de la présentation et de l’explication du choix des enfants de chaque groupe. Cette projection collective a mis en évidence l’importance de la bande son dans l’interprétation des images et, plus globalement, d’un objet médiatique.
 
Présentation
Type d’enseignement
Ordinaire
Niveau d’enseignement
Fondamental
Section pour l’enseignement fondamentale
Primaire
Classe(s) concernée(s)
5ième
Nom et adresse de l’institution où l’activité a été réalisée
Ecole fondamentale Emile André - Rue Haute 107 - 1000 Bruxelles
Compétences visées
  • Comprendre que le cinéma est un choix de mise en scène qui organise un propos préétabli. 
  • Apprendre, aux jeunes spectateurs, à ‘’voir’’ et ‘’entendre’’ pour lui permettre de déclencher un processus de réflexion sur le réel et ce qui lui en est rapporté. Que me dit-on ? Comment me le dit-on ? (choix des images et du son, comment dialoguent-ils ?)
  • Comprendre l’émotion et l’intention portée par la musique dans un film. Comprendre son influence dans la compréhension d’un message verbal ou visuel. 
  • Acquérir des compétences analytiques: outiller les enfants pour leur permettre de décrypter le message que véhicule un film, un objet médiatique.
  • Acquérir des compétences techniques: enregistrement sonore, création sonore, montage sonore.
Déroulement de l’activité

Les élèves ont été répartis en 4 groupes de travail. Chaque groupe a reçu le même support visuel et a choisi le sujet qu’il souhaitait aborder à travers leur création sonore. Les ateliers préparatoires se sont déroulés en classe. Une sortie au Point Culture a été prévue lors de l’étape de récolte de sons (enregistrement, recherche et emprunt au Point Culture...)

Programme des activités :

  • 4h : Analyse texte, chanson engagée. Qu’est-ce que l’engagement?
  • 2h : Qu’est-ce que la bande son d’un film, de quoi est-elle composée?
  • 4h : Analyse bande son d’un film (musique, voix off, ambiances…), comment influence-t-elle l’image (à partir d’extraits de films)?
  • 4h : Vision du support film qui sera utilisé pour l’exercice – constitution des groupes, consignes, écriture...
  • 3h : Sortie Point Culture
  • 8h : Enregistrements et création sonore – Rencontre avec un monteur son – écoute des sons enregistrés ou choisis
  • 5h : Ecoute des sons enregistrés ou choisis + organisation du montage
  • 6h : Préparation + réunion instituteur et animateur
  • 8h : Finalisation technique (montage + mixage+ confection DVD, pochette,…)
Dispositif didactique et matériel

Le travail de recherche s'est effectué en petits groupes en classe.

La classe est équipée d’un tableau blanc interactif et de 3 ordinateurs que les enfants ont utilisés afin d’aller rechercher d’éventuels sons (bruitage) afin de construire leur bande son.

Le matériel qui a été utilisé était essentiellement du matériel d’enregistrement sonore professionnel (Tascam, Zoom) et de montage, mais également, du matériel de visionnage : projecteur vidéo, et lecteur de CD.

 

Notes

Cette bande son pourrait être utilisée comme outil pédagogique et inspirer ou documenter d’autres groupes d’élèves. Il peut se révéler être un bon support pour aborder la question de l’interaction du son et de l’image. 

L’objet audiovisuel qui a découlé de ce travail peut faire office de support d’animation d’analyse à la construction et l’interprétation audiovisuelle. Il sera donc un excellent outil réutilisable pour illustrer cet aspect dans d’autres cadres ou projets.
 

La place de l’éducation aux médias

Il nous a semblé essentiel que les jeunes spectateurs soient conscients que tout objet médiatique est le résultat d’une construction intentionnelle, donc de choix. L’exercice que nous avons proposé a permis aux enfants de comprendre que le cinéma, comme tout objet audiovisuel, utilise un langage qui combine l’image et le son, que ceux-ci sont sans cesse en dialogue et que la façon même de les faire dialoguer en donne des perceptions différentes.

 

Catégories de médias

Réalise tes rêves

Un film réalisé par l'école fondamentale Émile André