Média, mon beau média, dis-moi qui je suis ?

Auteur:
thierry
bouillon
- Publication: 05/09/2021 - Mise à jour: 16/09/2021 - Vues:
Voyage au pays des stéréotypes de genres

Le projet vise à faire prendre conscience aux élèves de la présence de contenus stéréotypés dans les médias et du rôle que peuvent avoir ceux ci dans la construction de leur identité.
Durant celui-ci, les élèves ont été amenés à exprimer leur avis sur le sujet à travers différentes productions médiatiques.

Présentation
Type d’enseignement
Ordinaire
Niveau d’enseignement
Fondamental
Section pour l’enseignement fondamentale
Primaire
Classe(s) concernée(s)
P4
Nom et adresse de l’institution où l’activité a été réalisée
Sacré-Coeur de Lindthout
Compétences visées

Projet de classe : aborder concrètement des notions du programme
d’éducation aux médias et du cours de philosophie et de citoyenneté.

Le projet rencontre notre plan de pilotage:
O1S1A1 : Disposer de matériel numérique, installation fixe et connexion Internet
O1S1A2 : Se former au numérique pour l’intégrer dans la vie scolaire
O1S1A3 : Intégrer le numérique dans la vie scolaire
O1S2A1 : Familiariser les élèves à l’utilisation des outils numériques
O1S2A2 : Utiliser les multimédias au service des compétences transversales

Le projet se poursuivra dans les apprentissages de base :
Fil conducteur pour des activités dans d’autres domaines (langue française).

Les activités rencontrent notre projet informatique :
Mis en place depuis septembre 2020 pour
- se familiariser avec les outils (dimension technique),
- porter une regard critique (dimension sociale),
- produire des contenus (dimension informationnelle) à l’aide d’outils numériques.

Le projet rencontre un objectif d’école : tendre vers une ouverture au monde :
-Les origines diverses de nos élèves nous permettront de comparer et d’analyser
des représentations stéréotypées dans différentes cultures.

 

Déroulement de l’activité

Phase 1 : Observation et apprentissage (Octobre à décembre (2h/semaine))
Découverte des éléments constituants une vidéo :
- Les images, les cadrages, les plans, les scènes...
- Les décors, les costumes, les personnages, …
- Le son : dialogues, voix on, voix off, bruitages, musiques,...
- Le montage: association, juxtaposition,....

Phase 2 : productions médiatiques (Décembre jusqu’au mois de juin (2h/semaine))
-Création et écriture de contenus à réaliser (romans photos, capsules vidéos, affiches).

- Ecriture des dialogues, textes, avec des stéréotypes de genres.
-Caricatures par exagération, contre emploi, inversion des rôles traditionnels, ...
-Réalisation de différents contenus (romans photos, capsules vidéos, affiches) avec
les tablettes et des applications spécifiques.
-Réalisation de prises de vues, les photos nécessaires au roman photo sur base des
maquettes réalisées en dessin.
-Mise en page des romans photos avec une application
-Tournage des capsules vidéos et réalisation des montages.

Phase 3 : diffusion : (Mai à juin)
Début du partage de l’expérience avec les autres classes, présentation et partage des réalisations avec les parents et les autres élèves de l’école.
 

La durabilité :
Nous souhaitons développer l’éducation aux médias de manière durable afin de pouvoir le vivre de manière verticale en inter cycles. De cette manière, les acquis pourront se développer plus largement et la maîtrise des médias et de leur utilisation sera approfondie.

Dispositif didactique et matériel

Travail en différentes phases :

Travail collectif (tout le groupe en classe) pour la découverte du thème, le vocabulaire cinématographique, la sensibilisation au concept de stéréotype.

Travail en petits groupes pour les productions écrites, les conceptions de vidéos avec les tablettes, le tournage de capsules vidéo.

Personnel : l'enseignant et l'accompagnateur de Média animation

Matériel

5 tablettes

pieds pour tablettes

TBI en classe pour les projections

caméra avec pied et micro pour les tournages des capsules vidéo

éclairages supplémentaires

Notes

La principale note que je voudrais souligner :

Ce type de projet demande énormément de temps et d'investissement. En tant qu'enseignant, nous sommes déjà débordés de travail et de tâches diverses. Alors sans aide extérieure, sans conseils d'un spécialiste, la réalisation de ce type de projet est impossible !

Même si le gouvernement ajoute dans les compétences à développer le volet numérique, les aides et le personnel spécialisé devrait être bien plus nombreux et plus accessibles. Cela rendrait ce type de projet bien plus agréable et je pense que beaucoup plus de mes collègues y participeraient.

La gestion des sous-groupes, la gestion du matériel, la gestion des applications, la gestion du dossier, la gestion de l'avancement et la conception finale demandent un investissement conséquent.

La place de l’éducation aux médias

- se familiariser avec les outils (dimension technique),
- porter une regard critique (dimension sociale),
- produire des contenus (dimension informationnelle) à l’aide d’outils numériques.