Réfugiez-vous dans la musique

Auteur:
Nathalie
Dillen Salengros
- Publication: 29/06/2019 - Mise à jour: 10/06/2021 - Vues:

Création d'un journal avec des élèves de 1ère secondaire. La thématique choisie et qui sera traitée de manière transversale est la musique. Avec un angle particulier : les réfugiés (et la place de la musique dans leur parcours).

Présentation
Type d’enseignement
Ordinaire
Niveau d’enseignement
Secondaire
Section pour l’enseignement secondaire
General
Classe(s) concernée(s)
1ière
Nom et adresse de l’institution où l’activité a été réalisée
Athénée Royal de Hannut - rue de Tirlemont, 22 - 4280 Hannut
Compétences visées

Education aux médias : faire prendre conscience aux élèves du chemin parcouru par une information avant d'arriver chez un destinatire ; déjouer le piège des fake news ; apprendre à manier les codes informationnels ; prendre du recul.
LIRE - Axe informationnel : Comparaison des contenus papier/numérique - Axe technique : Comparaison de de la mise en forme/page des contenus papier/numérique - Axe social : Discussion quant au choix des contenus à adapter dans le journal/site des élèves
ECRIRE - Axe informationnel : Apprentissage de l’écriture informative : quelle intention ? quelles informations ? - Axe technique : Apprentissage de l’écriture et la structure informative et des balises numériques - Axe social : Réunions de rédaction.
Écriture collaborative de certains sujets.
ORGANISER - Répartition des compétences et des tâches (techniques) dans la cadre du comité de rédaction (journalistes, metteurs en page, responsables web, illustrateurs, etc ;).

Déroulement de l’activité

1. Découverte des rubriques en parcourant des journaux. 1ère réflexion sur les illustrations, l'ordre des sujets, les titres, etc.
2. Rencontre avec un journaliste dans le cadre de l'opération "Journalistes en classe" de l'AJP. Discussion sur le rôle de la presse, la liberté de presse et l'importance de cet enjeu.
3. Constitution du comité de rédaction : 1 rédacteur en chef, 1 rédacteur en chef adjoint, 1 secrétaire de rédaction, 1 secrétaire de rédaction adjoint, 2 correcteurs, 2 illustrateurs, 1 éditorialiste, 2 metteurs en page et les journalistes (tous les élèves qui le souhaitent). Plusieurs postes étaient trop demandés -> vote.
4. Réunions de rédactions hebdomadaires pour "tenir le rythme" : discuter des sujets, décider, s'assurer de l'avancement, corriger, relancer certains sujets, modifier ceux qui ne s'avéraient pas réalisables, effectuer les reportages intra muros (interviews de professeurs, etc.) avec les tablettes, illustrations...
5. Les correcteurs corrigent les articles au fur et à mesure.
6. Choix des typo et dessin des pages par les metteurs en page (ordi de la classe + TBI).
7. Epreuves présentées au comité de rédaction et discussion sur la mise en page ; modifications.
8. Relecture et corrections finales.
9. Chemin de fer (ordre des pages)
10. Impression.


Dispositif didactique et matériel

Une classe, à raison de 1 à 2 périodes par semaine (1 heure de cours + 1 temps de midi), pour les réunions de rédaction. Tous les élèves d'une classe ont été invités à participer au projet. 13 élèves se sont montrés intéressés. Les autres étaient à l'étude avec du travail.
Dans un premier temps, uniquement des journaux "papier". Pour en analyser l'organisation (les différentes rubriques) et le contenu (la titraille, les illustrations, les chapôs, etc.).
Ensuite, le secrétaire de rédaction notait, au fil des réunions, sur le TBI, la synthèse de l'avancement des articles. Une adresse mail commune a été créée via laquelle les fichiers étaient échangés (journaliste -> secrétaire de rédaction -> correcteur -> secrétaire de rédation -> rédacteur en chef -> illustrateur -> metteur en page).
Pour les reportages sur le terrain, des tablettes ont permis d'enregistrer et de filmer. Ces contenus multimédia alimenteront la future version numérique du journal.


Notes

Il est important, pour tenir le rythme et ne pas s'essouffler, de relancer régulièrement les élèves. Une visite au sein d'une rédaction aurait permis de redynamiser leur intérêt et alimenter les semaines parfois un peu plus creuses, quand les sujets sont "en cours".

La place de l’éducation aux médias

Par le biais de la constitution d'un comité de rédaction, et l'implication dans des rôles effectifs (rédacteur en chef, secrétaire de rédaction, journaliste, correcteur, illustrateur, éditorialiste, metteur en page), les élèves ont appréhendé les contours de la fabrication de contenus rédactionnels. Ils ont pris conscience de la nécessité de chercher une information, la recouper pour la vérifier, la travailler avec rigueur et neutralité, voire la commenter dans un cadre approprié et indiqué (l'édito), l'illustrer avec respect de l'image et des droits de chacun. Ce faisant, ils peuvent prendre du recul face aux contenus rapides et biaisés (disponibles sur les réseaux sociaux, par exemple). Ils apprennent à discerner et deviennent plus critiques et acteurs de la démarche informationnelle.