La Déclaration de Bruxelles

 - 
Publication:
 04/02/2021 - 
Vues: 
Abstract
En décembre 2010, 300 spécialistes issus de plus de 30 pays européens et extra-européens se sont réunis à Bruxelles afin de participer à la conférence internationale “L’Education aux Médias pour tous” organisée par le Conseil Supérieur de l’Education aux Médias de la Communauté française de Belgique, dans le cadre de la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne.

Contexte

La politique européenne d’éducation aux médias traverse une phase cruciale d’émergence qui nécessite de croiser les expériences et d’échanger les bonnes pratiques dans le cadre d’un dialogue ouvert. C’est pourquoi les jeudi 2 et vendredi 3 décembre 2010, 300 spécialistes issus de plus de 30 pays européens et extra-européens se sont réunis à Bruxelles afin de participer à la conférence internationale “L’Education aux Médias pour tous” organisée par le Conseil Supérieur de l’Education aux Médias de la Communauté française de Belgique, dans le cadre de la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne.

La conférence “L’Éducation aux Médias pour tous” a réuni les acteurs concernés par la mise en œuvre de l’éducation aux médias tout au long de la vie: animateurs, éducateurs, enseignants, formateurs, responsables d’industries et d’institutions médiatiques, d’organisations éducatives (scolaires et non scolaires), responsables des politiques éducatives, institutions de recherche…

L’objectif de cette conférence européenne était de relier les expériences pratiques et les recommandations politiques afin de stimuler la mise en œuvre de l’éducation aux médias tout au long de la vie, au bénéfice de tous les citoyens européens. Ces travaux ont abouti à la « Déclaration de Bruxelles pour l’Éducation aux Médias tout au long de la vie », rédigée en collaboration avec les 8 experts internationaux qui ont accompagné l’ensemble de la conférence.

Cette déclaration prend en considération :

  • La définition de l’éducation aux médias telle que définie dans la recommandation 2009/625/CE de la Commission du 20 août 2009 sur l'éducation aux médias dans l'environnement numérique pour une industrie de l'audiovisuel et du contenu plus compétitive et une société de la connaissance intégratrice. L’éducation aux médias y est définie comme étant « la capacité à accéder aux médias, à comprendre et apprécier, avec un sens critique, les différents aspects des médias et de leurs contenus. L’éducation aux médias comprend également la capacité à communiquer dans divers contextes. ». Elle ne se limite donc pas aux seules questions d’accès et englobe tous les médias. « Elle vise à sensibiliser davantage les gens aux diverses formes que peuvent prendre les messages médiatiques dans leur vie quotidienne. Par messages médiatiques, on entend les programmes, films, images, textes, sons et sites internet qui sont fournis par divers moyens de communication. »
  • La définition de la « littératie médiatique », qui désigne l’ensemble des compétences informationnelles, techniques, sociales et psychosociales exercées par un utilisateur, lorsqu’il consomme, produit, explore et organise des médias.
  • La nécessité d’intégrer l’éducation aux médias dans le cadre d’une éducation et une formation tout au long de la vie, telle que définie par les cadres de références européens (stratégie de Lisbonne et le cadre stratégique « éducation et formation 2020 »). Il s’agit de permettre aux personnes, à tous les stades de leur vie, de participer à des expériences d'apprentissage stimulantes et contribuer à développer le secteur de l'éducation et de la formation en Europe.
  • La nécessité de garantir l’accès des citoyens à une diversité médiatique, au-delà des mécanismes de marché, le cas échéant par une intervention des pouvoirs publics lorsque cette diversité se trouve menacée.

Les travaux préparatoires à la présente déclaration ont démontré qu’il est nécessaire de considérer que les différences de conception relatives à l’éducation aux médias sont des richesses qui nécessitent dialogues et réflexions et non des solutions hâtives destinées à éviter les débats.

Cette déclaration a pour objectif de proposer un ensemble de recommandations relatives aux actions éducatives à mener, aux compétences médiatiques de tout citoyen à développer, à l’accès du citoyen à l’éducation aux médias, à la recherche et aux politiques européennes. La mise en œuvre de ces recommandations concerne les niveaux locaux autant que régionaux, nationaux ou européens.

Recommandations

1. Mener des actions éducatives aux médias

  1. Inscrire l'éducation aux médias en tant que mission d’intérêt général qui relève de politiques publiques ambitieuses et de mécanismes de financement public volontariste dans le respect de l’autonomie opérationnelle des bénéficiaires.
  2. Développer et promouvoir différentes pédagogies adaptées à chaque public, à tous les âges de la vie, à différents contextes sociaux et culturels.
  3. Favoriser la production et la diffusion des ressources pédagogiques en éducation aux médias adaptées à des groupes spécifiques de bénéficiaires.
  4. Pourvoir les milieux scolaire et associatif en équipements adéquats aux pratiques d’éducation aux médias.
  5. Développer une formation en éducation aux médias à destination des professionnels des médias.
  6. Identifier et mettre en œuvre, pour chaque action éducative, des critères qualitatifs et quantitatifs d’évaluation.
  7. Garantir la diversité médiatique par un dispositif adéquat comprenant des moyens publics et privés notamment à l’égard des partenaires médiatiques utiles pour les éducateurs aux médias.

2. Développer des compétences médiatiques de tout citoyen

  1. Identifier et assurer la mise à jour d’un éventail large de compétences médiatiques nécessaires, tout au long de la vie, pour toute personne, portant sur l’ensemble des médias.
  2. Valider ces compétences à travers un processus concerté incluant la société civile.
  3. Adapter cet éventail de compétences médiatiques aux différents acteurs et intervenants de l’éducation et de la formation, en fonction du rôle qu’ils ont à assurer.

3. Promouvoir l’accès du citoyen à l’éducation aux médias

  1. Accroître la sensibilité des citoyens envers l'éducation aux médias à travers, par exemple, la mise en place d’une journée européenne de l'éducation aux médias, d’une semaine européenne de l’éducation aux médias à l'école...
  2. Promouvoir la visibilité publique des actions d’éducation aux médias.

4. Développer la recherche en éducation aux médias et en littératie médiatique

Soutenir des recherches approfondies permanentes sur

  • l'appropriation des médias par les groupes sociaux et les communautés, à tous les âges de la vie,
  • l'évolution des pratiques formelles et informelles d'éducation aux médias.

5. Mener des politiques d’éducation aux médias

Exécuter sans tarder la résolution du Parlement européen du 6.11.2008 qui souhaite que: «la compétence médiatique soit inscrite en tant que neuvième compétence clé dans le cadre de référence européen pour l'éducation et la formation tout au long de la vie, conformément à la recommandation 2006/962/CE»

Intervenants

Des praticiens ayant acquis une expérience solide en matière d’Education aux Médias et qui ont développé des projets spécifiques touchant divers publics (école, monde associatif, médias, familles) et des publics de tous âges alimenteront les ateliers et les discussions.

Secteurs concernés

  • les familles (secteur anthropologique très large et très varié, culturellement et géographiquement parlant),
  • l’école (tous niveaux et tous types d’enseignements confondus),
  • la société civile (le monde associatif, les mouvements et associations de jeunesse,…) et
  • les médias qui développent des actions d’Education aux Médias (institutions publiques ou industries médiatiques).

 

Les participants

La méthodologie utilisée lors de cette conférence européenne préconisait une dynamique d’ateliers et de groupes de travail qui permettait à l’ensemble du public de participer activement à l’élaboration des recommandations qui ont orienté la rédaction de la Déclaration de Bruxelles pour l’Education aux Médias tout au long de la vie.

Concrètement, la journée du 2 décembre 2010 permettait aux participants de travailler en ateliers.

Dans un premier temps, les acteurs de terrain ayant développé des projets spécifiques d’Education aux Médias dans un secteur particulier présentaient le fruit de leurs expériences et de leurs travaux tout en veillant à synthétiser leur propos de manière conceptuelle.

L’après-midi des groupes de travail à géométrie variable étaient formés afin de poursuivre la réflexion initiée durant la matinée et de mener un débat de fond sur les enjeux et pistes de recommandations déjà identifiées par les experts présents.

 La journée du 3 décembre 2010 commençait par la projection de passages audiovisuels réalisés par les étudiants de l’IHECS. Ces capsules présentaient des interviews et des extraits relatifs aux débats de la veille qui permettaient à l’auditoire d’avoir une vue d’ensemble des avancées des travaux. Les experts présentaient ces passages audiovisuels en mettant en évidence les conclusions de l’atelier et du groupe de travail qu’ils avaient suivi. Ils présentaient également les pistes de recommandations.

Cette présentation était suivie d’une table ronde portant sur la question des politiques publiques d’Education aux Médias.

L’après-midi s’articulait autour du thème de l’Education aux Médias pour chaque citoyen européen. Les débats étaient partagés en deux sessions parallèles :

  • Quelles compétences médiatiques pour une citoyenneté active ?
  • Comment faciliter l’accès du citoyen à l’Education aux Médias ?

Les experts

Une trentaine d’experts européens en matière d’Education aux Médias étaient présents pour encadrer la plupart des ateliers et groupes de travail de la conférence.

Les ministres Laanan, Simonet et Huytebroeck  ont conclu les travaux.

Des praticiens ayant acquis une expérience solide en matière d’Education aux Médias et qui ont développé des projets spécifiques touchant divers publics (école, monde associatif, médias, familles) et des publics de tous âges ont alimenté les ateliers et les discussions.

Le programme des deux journées

Pratiques et recherches en éducation aux médias

Chaque atelier était accompagné par deux experts désignés parmi:

  • Ida Pötinger (JFF - Institut für Medienpädagogik in Forschung und Praxis – Allemagne),
  • Christophoros Christophorou (Université de Nicosie – Chypre),
  • Vitor Reïa Baptista (Université d’Algarve – Portugal),
  • Sirku Kotilainen (Université de Tampere – Finlande),
  • Nicoletta Fotiade (Media Monitoring Agency – Roumanie),
  • Fifi Schwarz (ENPA - European Newspaper Publishers Association - Pays-Bas),
  • Evelyne Bévort (Clemi - Centre de Liaison de l'enseignement et des médias d'information – France),
  • Thierry De Smedt (UCL – Université Catholique de Louvain – Belgique).

Atelier 1 : L’éducation aux médias assurée par les familles

Atelier modéré par Isabelle Colin, CAV-Centre Audiovisuel de Liège – Belgique et Françoise De Thier, RTBF-Radio Télévision Belge Francophone.

  • Dorie Bruyas, Fréquence-Ecoles, France
  • Patrice Gilly, Le Ligueur – Belgique
  • Alessandra Falconi, Zaffiria – Italie
  • Muriel Hanot, CSA – Conseil Supérieur de l’Audiovisuel - Belgique
  • Christophe Istace, Loupiotte - Belgique
  • Sara Peirarra, Université de Minho – Portugal
  • Paul De Theux, Média Animation – Belgique

Compte-rendu

Atelier 2 : L’éducation aux médias assurée par les institutions et industries médiatiques

Atelier modéré par Pierre-François Docquir, ULB-Université Libre de Bruxelles – Belgique et Margaret Boribon, JFB-Les Journaux Francophones Belges - Belgique

  • Mark Reid, BFI - British Film Institute - Royaume Uni
  • Stéphane Delhougne et Cathy Constant, RTBF-Radio Télévision Belge Francophone – Belgique
  • Liesbeth Hop, Mediarakkers – Pays-Bas
  •  Jean-François Dumont, AJP-Association des Journalistes Professionnels – Belgique
  • Martin Wilson, BBC-British Broadcasting Corporation – Royaume Uni
  • Dariusz Korto, Gazeta Wyborcza – Pologne
  • Damien Robert, CAF-Centre d’Autoformation et de Formation Continuée- Belgique

Compte-rendu

Atelier 3 : L’éducation aux médias assurée par l’école

Atelier modéré par Philippe Soutmans et Philippe Laloux

  • Michel Clarembeaux, CAV-Centre Audiovisuel de Liège – Belgique
  • Gianna Capello, Université de Palerme/MED – Italie
  • Françoise Capacchi, AGERS-Administration Générale de l’enseignement et de la recherche scientifique – Belgique
  •  Michel Condé, Les grignoux – Belgique
  • Narine Kkhachatryan, Media Education Center – Arménie
  • Lazslo HARTAI, Media Education Association – Hongrie
  • Isabelle Bréda, ORME –CDRP Aix-Marseille – France

Compte-rendu

Atelier 4 : L’éducation aux médias assurée par la société civile (éducation permanente, jeunesse…)

Atelier modéré par Anne-Claire Orban, ACMJ-Action Ciné Médias Jeune - Belgique et Renaud Bellen, Gsara – Belgique

  • Ed Klute, Miramedia Foundation - Pays-Bas
  • Christian Gautelier, CEMEA - Centre d'Entraînement aux Méthodes d'Education Active - France
  • Mireca Toma, MMA-Media Monitoring Agency – Roumanie
  • Jonhathan Manzitto, ACMJ-Action Ciné Médias Jeunes – Belgique
  • Daniel de Temmerman, CFA-Centre de Formation d’Animateurs – Belgique
  • Hervé Brindel, Gsara – Belgium

Compte-rendu

Vendredi

Synthèse des ateliers et des groupes de travail

  • Projection des reportages vidéos : Abel Carlier, IHECS - Belgique
  • Présentation des pistes de recommandations par le groupe d’experts

Thématique 1 : Articuler les politiques publiques d’éducation aux médias ?

Table ronde modérée par Patrick Verniers, Vice Président du Conseil Supérieur de l’Education aux Médias (CSEM)

  • Quel est le rôle des institutions (nationales, européennes et internationales) ?
  • Quelles sont les articulations entre les politiques et les institutions ?
  • Quels sont, pour chaque niveau d’institution, les enjeux de l’éducation aux médias ?

 

  • Alton Grizzle, UNESCO
  • Matteo Zacchetti, Commission européenne
  • Josef Huber, Conseil de l’Europe
  • Andreas Szalay, Comité des Régions

Thématique 2 : L’éducation aux médias pour chaque citoyen européen (2 sessions parallèles)

Session 1 : Quelles compétences médiatiques pour une citoyenneté active ?

Session modérée par Michel Boumal, Brunette-Bruxelles Network forTelematics in Education - Belgique

  • JM Tornero, UAB-Université Autonome de Barcelone – Espagne (à confirmer)
  • Pierre Fastrez, UCL – Université Catholique de Louvain – Belgique
  • David Buckingham, IOE – Institute of Education - Royaume Uni
Session 2 : Comment faciliter l’accès du citoyen à l’éducation aux médias ?

Session modérée par François Heynderickx, ULB-Université Libre de Bruxelles - Belgique

  • William Marois, Ministère de l’Education Nationale - France
  • Sonia Livingstone, London School of Economics and Political Science - Royaume Uni
  • Serge Tisseron, Université Paris Ouest Nanterre – France
  • Wouter Gekiere, EBU – European Broadcasting Union

Quels espaces d’action politique pour l’éducation aux médias tout au long de la vie ?

Table ronde modérée par Tanguy Roosen, Président du Conseil Supérieur de l’Education aux Médias (CSEM)

  • Marie-Dominique Simonet, Ministre de l’Enseignement obligatoire et de Promotion sociale – Belgique
  • Fadila Laanan, Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Egalité des Chances – Belgique
  • Evelyne Huytebroeck, Ministre de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse - Belgique

Conférence au Parlement européen