Médias automatisés : quels enjeux pour l’EAM ?

Publié par: Aude Lavry - - Publication: 06/07/2021 - Mise à jour: 06/07/2021 - Vues:
medias automatises

Médias automatisés : quels enjeux pour l’éducation aux médias ?

Atelier - rencontre le 08/09/2021 sur le campus de l'Université Saint-Louis à Bruxelles

Une organisation conjointe Engage (USL-B) - GReMS (UCLouvain)

Algorithmes de recommandation, intelligence artificielle, chatbot, robot journalisme, ... Les technologies de l'information et de la communication recourent aujourd'hui de plus en plus à des formes avancées d'automatisation.

Le recours au traitement informatisé de données massives contribue à reconfigurer les conditions actuelles de production, de diffusion et de réception de ces médias. Ces mécanismes automatisés n’offrent généralement que peu de transparence à leurs utilisateurs. Ceci alimente aujourd’hui de nombreux fantasmes, optimistes ou pessimistes, quant à l’automatisation potentielle de nombreux domaines de la société.

Ces évolutions impliquent d'unir praticiens et chercheurs du champ de l'éducation aux médias pour réfléchir ensemble aux enjeux posés par les médias automatisés et leurs utilisations. Comment développer une réflexivité par rapport à ces médias ? Comment encourager des usages critiques ? Selon quelles stratégies éducatives et quelles pédagogies ? Au-delà du travail éducatif à réaliser avec les usagers de ces médias, il convient également de questionner les enjeux éthiques pour les développeurs et les responsables éditoriaux impliqués dans les processus de conception et de diffusion de ces médias.

A travers le prisme du concept de « médias automatisés », cet atelier visera à esquisser les enjeux propres à l’usage de ces dispositifs et à dégager les cadres conceptuels pertinents pour nous donner les clés de lecture nécessaires à l’éducation aux médias de demain.

Le CSEM participera à cette journée de réflexion, venez en débattre avec nous ! Étudiants intéressés par la question, jeunes chercheurs, experts, praticiens et acteurs de terrain, cette journée se veut ouverte au plus grand nombre.

Plus d’infos