Avis n°1: Aide à la presse

Auteur
Philippe Delmotte
 - 
Publication:
 03/02/2021 - 
Vues: 
Abstract
Le CSEM donne un avis favorable à la demande des JFB de bénéficier, en 2010, des sommes prévues par le Gouvernement en vertu de l’article 9 du Décret de l’Aide à la Presse à la demande de la coopérative des Journaux Francophones Belges.

Avis donné le 31 mars 2010 par le CONSEIL SUPERIEUR DE L’EDUCATION AUX MEDIAS concernant le dossier introduit le 8 mars 2010 auprès du Centre d’Aide à la Presse par  la Société Coopérative « Les  Journaux Francophones Belges » (JFB) en vue de bénéficier de l’aide attribuée à la presse écrite francophone  en  vertu de l’article 9 du Décret du 31 mars 2004 relatif

« aux aides attribuées à la presse quotidienne écrite francophone et au développement d’initiatives de la presse quotidienne écrite francophone en milieu scolaire »

  1. LE DÉCRET DU 31 MARS 2004 D’AIDE À LA PRESSE PRÉVOIT EN SON ARTICLE 9 :              

« Article 9. - Le Gouvernement réserve annuellement une part maximale de 5 % des sommes versées au Centre afin de soutenir les titres de presse quotidienne et les groupes de titres quotidienne et les groupements d'entreprises de presse qui développent des programmes originaux d'incitation à la lecture du journal, de formation du lecteur à la citoyenneté et d'éducation aux médias.

 

Après avis du Conseil de l'éducation aux médias, le Gouvernement répartit l'aide en fonction des demandes et de la qualité des projets qui lui sont soumis par les titres de presse quotidienne, groupes de titres ou groupements d'entreprises de presse demandeurs.».

 

Un seul dossier appuyant une demande a été adressé au Centre d’Aide à la Presse. Il émane de la Coopérative des Journaux Francophones Belges (JFB) qui souhaite bénéficier, en 2010, de la totalité des sommes disponibles prévues à l’art. 9 du Décret soit, « 5 % des sommes versées au Centre afin de soutenir les titres de presse quotidienne et les groupes de titres quotidienne et les groupements d'entreprises de presse qui développent des programmes originaux d'incitation à la lecture du journal, de formation du lecteur à la citoyenneté et d'éducation aux médias.», destinées à « soutenir les titres de presse quotidienne et les groupes de titres quotidienne et les groupements d'entreprises de presse qui développent des programmes originaux d'incitation à la lecture du journal, de formation du lecteur à la citoyenneté et d'éducation aux médias.».

 

Le dossier a été soumis au CSEM lors de sa réunion plénière du 12 mars  2010 afin que celui-ci se prononce sur  la qualité du projet soumis par le demandeur.

 

Il est rappelé que, depuis huit ans, la JFB participe, sous la coordination du CEM (aujourd’hui CSEM), à l’Opération

« Ouvrir Mon Quotidien » (OMQ) dans l’enseignement fondamental et secondaire.

 

2.

Dans le dossier introduit par la JFB, le Budget des dépenses indique 854.100 euros pour l’année 2010 en coûts directs destinés aux dépenses de participation à l’Opération OMQ dans l’enseignement fondamental et secondaire et un total de 1.118.750 € en total des coûts valorisés.

Le CSEM observe ainsi que l’objet de ce projet s’inscrit en continuité du projet dont une partie du budget relève du décret du 5 juin 2008 portant création du Conseil Supérieur de l’Education aux Médias et assurant le développement d’initiatives et de moyens particulier en la matière en Communauté française.

 

Le projet de coopérative JFB présente et valorise un complément de budget permettant de couvrir :

 

    • l’achat de journaux diffusés auprès des établissements scolaires : ce complément de 260.000 € s’ajoute au budget de 515.000 € prévu dans le décret du 5 juin 2008 et permet de pouvoir répondre aux demandes des établissements scolaires ;
    • la conception et la diffusion de matériel pédagogique ;
    • les coûts de la campagne de communication destinée à faire connaître le projet auprès de ces principaux publics cibles ;
    • les frais généraux et de personnel liés à l’accompagnement du projet par les JFB

 

Le CSEM observe positivement l’engagement exprimé par la JFB de poursuivre la mise en œuvre du projet sous sa coordination, en partenariat avec ses différentes composantes. L’objectif est de permettre de mutualiser les ressources et les expertises en vue d’assurer la diffusion des titres de la presse quotidienne avec un accompagnement pédagogique coordonné permettant de rejoindre les objectifs d’éducation aux médias et à la citoyenneté de ce projet.

 

3.

Pour 2009/2010, le CSEM constate un tassement de 18% des inscriptions à l’opération « Ouvrir mon Quotidien » pour l’enseignement primaire mais un accroissement de 14,13% pour le secondaire.

 

Ce tassement dans les inscriptions semble avoir été causé par l’absence de conférence de presse en septembre 2009 et l’envoi tardif des circulaires et communications appropriées dans les établissements scolaires.

 

Ce phénomène n’est donc pas à attribuer à la qualité de l’Opération, mais aux circonstances particulières de sa mise en place à la rentrée scolaire.

 

Le CSEM espère vivement que les problèmes (non attribuables aux JFB) rencontrés en 2009 ne se reproduiront plus en 2010, dès lors qu’une coordination de la mise en place de l’opération pourrait démarrer plus tôt dans l’année.

 

 

 

4.

Dans son projet 2010 - 2011, la JFB envisage, afin de répondre à la demande des participants à l’Opération OMQ,

« d’offrir, dans les meilleurs délais, de nouveaux documents pédagogiques aux élèves et aux professeurs. Ce matériel restera gratuit et abordera les sujets suivants : éducation au média presse écrite, éducations aux médias, éducation à la citoyenneté,… Il développe aussi une approche plus focalisée sur le support internet tant dans sa forme que dans son fond. Les éditeurs désireraient également produire un matériel vidéo pour l’enseignement secondaire. Un outil destiné au fondamental existe déjà. »

 

Le CSEM ne peut que se féliciter de ces initiatives permettant aux enseignants de mieux appréhender l’éducation à la presse écrite quotidienne, non seulement sur support papier, mais aussi sur support informatique dans les classes.

 

A cet effet, le CSEM indique la nécessité de mutualiser les expériences et l’expertise pédagogique en la matière de manière à donner à ces outils toute la pertinence qui convient. Il souhaite également que l’accompagnement pédagogique puisse renforcer et développer le réseau de personnes-relais constitué depuis 2006/2007.

 

 

 

Enfin, le CSEM demande que les subventions octroyées à l’accompagnement pédagogique de l’Opération « Ouvrir mon Quotidien » puissent, à l’instar des années précédentes, être débloquées par le Gouvernement de la Communauté française et octroyées aux Centres de Ressources afin de poursuivre le travail entrepris dans des conditions optimales.

 

 

AVIS

Moyennant ces observations, le CSEM donne un avis favorable à la demande des JFB  de  bénéficier,  en 2010, des sommes prévues par le Gouvernement en vertu de l’article 9 du Décret de l’Aide à la Presse à la demande de la coopérative des  Journaux Francophones Belges