Recherche d’un.e expert.e

Publié par: Aude Lavry - - Publication: 04/06/2021 - Mise à jour: 27/08/2021 - Vues:
Carte postale collection Repères

Mission de synthèse et de rédaction en appui des travaux du groupe de travail « usages médiatiques »
institué par le Conseil supérieur de l’éducation aux médias

Dans le cadre de son groupe de travail « Usages médiatiques », le CSEM recherche un.e expert.e afin d’élaborer deux carnets thématiques de la collection Repères.

Les dossiers de la collection Repères ont pour objectifs d’informer et d’outiller, de façon succincte et concrète, les parents et les professionnels de l’éducation aux enjeux des médias. Ces carnets permettent à des éducateurs au sens large de mieux éduquer les jeunes à l’usage des médias. Une approche éducative et préventive est donc privilégiée.

Les huit premiers carnets de cette collection abordent les thématiques suivantes :

-    le cyberharcèlement ;
-    l’identité numérique ;
-    la liberté d’expression ;
-    le flux d’informations ;
-    la désinformation et les « fake news » ;
-    les données personnelles et le « big data » ;
-    les jeux vidéo ;
-    les influenceurs.

Le CSEM souhaite ajouter deux carnets à cette collection dont les thématiques sont :

1.    le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et plus largement le consentement parental, la vie privée vs la vie publique, la géolocalisation, les traces, le droit à l’oubli, le droit à l'image…

La notion de données est omniprésente et on propose de définir « données » avant de réaliser un historique de l’évolution de leur traitement jusqu’à la prise de conscience de l’importance de réglementer. Le carnet abordera les enjeux du rapport des jeunes à leurs données personnelles et l’idée que des recours sont possibles en cas d’abus ou d’usages mal intentionnés en se tournant principalement sur les usages.

2.    l’impact des réseaux sociaux sur le processus démocratique

Cette large thématique sera circonscrite en définissant le processus démocratique et ses enjeux ainsi que les réseaux sociaux à travers leur histoire. Il conviendra d’aborder leurs aspects négatifs (manipulation, influences, algorithmes, bulles de filtres…) mais aussi leurs aspects positifs (débat, solidarité, respect des minorités…). Le rôle des algorithmes et des nouveaux acteurs de la démocratie que sont les « GAFAM » sera envisagé. Il conviendra de se baser sur les usages et le quotidien des jeunes.


Lire l’appel à candidature