L'enquête de l'ONE

Une étude inédite en Fédération Wallonie Bruxelles pour objectiver l’exposition des jeunes enfants aux écrans

Résultats de l'enquête

Le PowerPoint de présentation de Thierry De Smedt.
Le rapport de recherche est téléchargeable sur http://hdl.handle.net/2078.1/165802
Découvrir l'intervention de Serge Tisseron
 

Enfance (0-6 ans) : Des écrans déjà omniprésents..?

Une étude inédite en Fédération Wallonie Bruxelles pour objectiver l’exposition des jeunes enfants aux écrans  

Télévision, smartphone, tablette et aujourd’hui aussi ‘phablette’… : tous ces écrans ont littéralement envahi notre environnement depuis quelques années. Afin d’appréhender les différents modes d’utilisation et leur imprégnation au sein des familles avec de jeunes enfants, l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) en association avec le Conseil supérieur de l'éducation aux médias (CSEM), a décidé de mener une enquête (confiée au Centre d’Etudes de la Communication de l’UCL) en mars dernier visant à sonder les pratiques familiales en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces résultats seront présentés et débattus, en présence des chercheurs et de Serge Tisseron, au Salon de l’Education ce 14 octobre.

Une démarche singulière en Fédération Wallonie Bruxelles

Au-delà des études scientifiques internationales souvent contradictoires qui s’intéressent aux risques que représentent l’exposition des enfants aux écrans, l’ONE et le CSEM ont privilégié la réalisation d’un état des lieux explorant, tant auprès des parents que des professionnels au contact de ceux-ci, les pratiques actuelles en matière d’exposition des jeunes enfants aux écrans. "Il existe beaucoup de travaux sur les usages après 6 ans mais avant cet âge, quasi rien, hormis des études concernant l'impact neurologique. De la naissance jusqu’à l’entrée à l’école, l’exposition aux écrans se déroule essentiellement au sein de la sphère familiale. L’objectif de l’étude était dès lors d’interroger les comportements des parents durant ce moment, jusqu’à présent peu investigué : de quelle manière refusent-ils ou tolèrent-ils que leurs jeunes enfants soient exposés aux écrans ? Et dans quelles conditions ? ", explique Geneviève Bazier (responsable à la Direction Etudes et Stratégies de l'ONE). « Il était également important de pouvoir disposer des remarques et réflexions provenant de professionnels du secteur en contact direct avec les parents. Nous avons donc également réalisé un questionnaire à leur attention », précise-t-elle.



Lien vers la galerie: