PRESSE PRESSEE

Auteur:
Valérie
ROSIÈRES
- Publication: 03/06/2014 - Mise à jour: 22/06/2021 - Vues:

Aujourd'hui tout va vite, très vite et nous n'avons plus le temps d'attendre le journal, nous avons besoin de l'actualité en direct. Vive nos tablettes et nos smartphones mais l'information est-elle toujours aussi fiable? Souvent lorsque cela va vite, la qualité est moindre. C'est ce que nous voulons vérifier et tester nous-mêmes au sein de l'école.

Présentation
Type d’enseignement
Ordinaire
Niveau d’enseignement
Secondaire
Section pour l’enseignement secondaire
General
Classe(s) concernée(s)
1ER DEGRE
Nom et adresse de l’institution où l’activité a été réalisée
INSTITUT SAINTE MARIE BOUILLON
Compétences visées

Aujourd'hui tout va vite, très vite et nous n'avons plus le temps d'attendre le journal, nous avons besoin de l'actualité en direct. Vive nos tablettes et nos smartphones mais l'information est-elle toujours aussi fiable? Souvent lorsque cela va vite, la qualité est moindre. C'est ce que nous avons voulu vérifier et tester nous-mêmes au sein de l'école. Nous avons jeté sur ce sujet:
- un regard économique: d'où viennent les moyens financiers? Comment s'organisent les échanges de biens et de services? Quels sont les dangers pour la presse traditionnelle.
- un regard technologique : Comment fonctionnent ces nouveaux supports techniques? Quelles en sont les conséquences? Quels sont les coûts ?
- un regard sociologique : Quelles sont les valeurs et normes des groupes sociaux concernés ?

Déroulement de l’activité

De janvier à mai 2014
Voir journal de classe en annexe.
L'expérience sera reconduite l'année prochaine et peut être étendue à d'autres classes dans le cadre d'autres cours.

Dispositif didactique et matériel

Rencontre avec Mme Collin journaliste à TV Lux
Consultation des divers journaux reçus à l'école dans le cadre "Ouvrir mon quotidien": La Libre Belgique, DH, Le Soir, La Meuse, L’Echo, L’avenir du Luxembourg
Tablettes tactiles (1 pour 2 dans un groupe et 1 pour 4 dans l'autre groupe) et local avec wifi
Création d'une page Facebook https://www.facebook.com/pages/ISM-Bouillon/1431518060416846
Création d'un Blog sur WordPress http://ismbouillonphotos.wordpress.com/

Notes

Ce projet m'a pris énormément de temps de préparation, d'organisation, de planification mais je ne regrette rien. Le plus gros proplème est le progrès technique. Le site internet de l'école est très difficile d'utilisation et nous avons donc migré vers un Wordpress. Et j'ai du squatter la salle d'étude pour obtenir du wifi ce qui n'était pas toujours possible non plus. Les élèves sont fort intéressés et partagent volontiers leur expérience du net. Expérience qui est très limitée finalement. Il n'ont pas conscience des dangers de FB, des photos multiples en toute occasion, des jeux multijoueurs, des contenus qui leur sont interdits. Certains, m'ont avoué jouer en ligne a des jeux PEGI18 et avoir accès à des sites pour adultes ...
J'ai aussi remarqué qu'ils vérifient rarement une information sur un site de confiance, qu'ils utilisent et abusent de Wikipédia.

La place de l’éducation aux médias

Notre projet a  permis aux élèves de faire des comparaisons entre la presse écrite et les informations que nous recevons via les nouveaux médias.
L'élève a été amené à se poser de multiples questions. Le sujet lu sur tel site n'est pas présenté du tout de la même manière sur tel autre site ou sur telle page FaceBook. Il a pesé le pour et le contre des informations. Argumenter pour développer son sens critique. Enfin, comme le dit Serge Tisseron: "toutes les occasions doivent être saisies de rappeler aux enfants leur droit à l’intimité et leur droit à l’image, ainsi que les trois règles de base qui régissent Internet : tout ce qu’on y met peut tomber dans le domaine public, tout ce qu’on y met y restera éternellement, et tout ce qu’on y trouve est sujet à caution et ne doit pas être cru avant d’avoir été confronté à d’autres sources". Et là certain élèves se sont rendus compte "des grosses conneries" comme ils m'ont dit. Je ne regrette en rien ce projet car c'était vraiment l'occasion d'aborder plein de thématique. Et je ne cache pas que nous sommes parfois allé très loin dans le vécu de certain élèves. Le résultat est très positif et sera reconduit l'année prochaine.